521 rue de l'abbe Griffon 01960 Peronnas
+1

Actualités

Immobilier: ces trois records emblématiques battus au même moment

10.000

C’est en euros le prix moyen au m² pour se loger dans la capitale. Cette barre symbolique a été franchie en août dernier, ont annoncé cette semaine les notaires. Dans le centre de Paris, ce montant peut même dépasser les 12.000 euros. Une bonne nouvelle pour les actuels propriétaires qui voit leur bien prendre de la valeur, une moins bonne pour les futurs acquéreurs désireux de réaliser un vieux rêve. Les prix à Paris n’ont pas fini de grimper: ils pourraient avoisiner les 10.300 euros en octobre, selon les notaires. Le passage de ce seuil marque le couronnement de plusieurs années de flambée des prix à Paris: depuis dix ans, ils ont grimpé d’environ 60%. Un bond sans commune mesure avec le reste de la France, malgré un marché immobilier dans l’ensemble dynamique.

• 1 million

Le même jour,  les notaires et l’Insee ont annoncé un deuxième record qui montre à quel point le marché reste dynamique: le nombre de ventes immobilières dans l’ancien a dépassé le million sur l’année écoulée en France, à fin juin. «C’est du jamais vu depuis la création des bases notariales il y a trente ans», s’enthousiasme Me Thierry Delesalle, notaire à Paris. Ces deux dernières années, le nombre annuel de transactions a flirté avec le million (964.000 en 2017 et 965.000 en 2018). Et dire que l’année 2019 est censée être celle de l’atterrissage pour l’immobilier en France! En cela, les chiffres des deux prochains trimestres seront à suivre. Car cette forte activité a eu une incidence sur les prix qui ont poursuivi leur hausse au deuxième trimestre: entre avril et juin, ils ont grimpé de 3,2% sur un an. Mais si les ventes immobilières et donc les achats se multiplient, c’est parce que les conditions d’emprunt restent exceptionnelles.

• 1,17%

Ce record établi au même moment que les deux autres est passé un peu plus inaperçu. Normal, les Français sont habitués depuis près de quatre ans à emprunter à des taux de plus en plus bas. Aujourd’hui, le taux, toutes durées confondues, s’élève à 1,17%, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Un nouveau record historique! C’est le quatrième mois de suite que ce chiffre tombe à un niveau jamais enregistré. Il y a dix ans, il avoisinait les 4%. La dynamique du marché immobilier et celle du crédit sont ainsi intrinsèquement liées, la facilité à emprunter encourageant la demande. Or, depuis plusieurs années, les crédits immobiliers sont accordés à des taux particulièrement bas en France parce qu’ils répercutent la politique monétaire historiquement accommodante de la Banque centrale européenne.

source : Lefigaro.fr